L’expression “reconstructions familiales” est utilisée pour définir l’ensemble des biographies (naissance, mariage(s), décès) des membres d’une population ainsi que des liens généalogiques qui les unissent. Elles sont composées des éléments suivants:

  • Actes paroissiaux (source)
  • Fiches des actes indexés
  • Fiches d’individu
  • Fiches d’union et de famille

Pour mieux comprendre l’importance des reconstructions familiales, nous allons parcourir le processus menant à leur création en utilisant comme exemple François Plouf, qui a vécu à St-François-Xavier-de-Verchères au 18e siècle.

Avant toute chose, les actes doivent être «indexés». L’indexation consiste en la création de fiches contenant les informations extraites de l’acte paroissial, soit les noms, prénoms, dates, lieux et autres éléments le cas échéant. C’est à partir de ces fiches que sont reconstruites les familles.

Exemple:

Création de la fiche de l’acte de baptème de François Plouf à partir de l’acte paroissial.

Acte de baptême de François Plouf extrait du registre de Contrecoeur
Acte de baptême de François Plouf extrait du registre de Contrecoeur
(Source: Fonds Drouin / https://www.genealogiequebec.com)

Fiche de baptême de François Plouf
Fiche de baptême de François Plouf réalisée à partir de l’acte paroissial
(Source: PRDH / www.genealogie.umontreal.ca)

Une fois les actes indexés sous forme de fiches, il est temps de procéder à la création des «fiches d’individus». Toute personne mentionnée dans un de nos actes de baptême, mariage ou sépulture fait l’objet d’une fiche d’individu, utilisée pour centraliser tous les actes et toutes les informations concrètes ou déduites à propos de cette personne.

Exemple:

Création de la fiche d’individu de François Plouf
centralisant les informations sur sa naissance, son décès et ses mariages le cas échéant.

Fiche d'individu de François Plouf
Fiche d’individu de François Plouf
(Source: PRDH / www.genealogie.umontreal.ca)

Dans nos fiches, tous les noms sont aussi des liens vers la fiche de l’individu nommé.

Vient ensuite la création des unions. Une union est créée lorsqu’un couple se marie. La base d’une union est donc l’acte de mariage. Il arrive parfois que cet acte ne soit pas disponible, l’union peut alors être déterminée via la naissance d’enfants légitimes.

La fiche d’union contient de l’information sur le couple ainsi que sur leurs enfants mariés. De ce fait, seuls les enfants possédant leur propre fiche d’union se retrouvent dans la fiche de leurs parents.

Exemple:

Union de François Plouf
Fiche d’union de François Plouf et Marie Ursule Emery Codere
(Source: PRDH / www.genealogie.umontreal.ca)

Finalement, les reconstructions sont complétées avec la création des familles, qu’on pourrait décrire comme l’association des fiches d’union et des fiches d’individu

Famille de François Plouf
Fiche de famille de François Plouf et Marie Ursule Emery Codere
(Source: PRDH / www.genealogie.umontreal.ca )

Les fiches de famille rassemblent:

  • Le père et la mère de famille ainsi que leurs parents
  • Le lien vers le mariage du couple
  • La liste de leurs enfants
  • Le lien vers le baptême, mariage (s’il y a lieu) et sépulture de chaque enfant
  • Le lien vers les fiches d’individu et de famille (s’il y a lieu)  de toutes les personnes mentionnées
  • Pour les abonnés de Généalogie Québec (https://www.genealogiequebec.com), le lien vers le document original de baptême, mariage ou sépulture pour tous les actes référencés dans la fiche, tirés des registres paroissiaux du Québec 1621-1940 de la collection Drouin.

Les reconstructions familiales du PRDH couvrent l’entiereté des paroisses catholiques du Québec de 1621 à 1824. La période 1825-1849, qui représente à elle seule presque autant d’actes que toutes les périodes précédentes combinées, est en cours de réalisation.